George W.Bush victime d'un attentat à la chaussure

Publié le par Pepshe

George W.Bush espérait faire un dernier tour de piste à Bagdad pour y proclamer une sorte de victoire, aussi amère que fragile, à l’intention des historiens. Au lieu de cela, il a eu droit à un attentat symbolique : deux chaussures lancées à la figure par un des journalistes irakiens qui assistaient à sa conférence de presse avec le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki. Il n’a esquivé les projectiles que de justesse, plongeant derrière le pupitre derrière lequel il s’adressait aux médias. "Tiens, voilà ton cadeau d’adieu, espèce de chien !", a hurlé l’homme qui venait de le viser et de le rater de peu. "De la part des veuves, des orphelins et de tous ceux qui sont morts en Irak !", a eu le temps de crier l’homme, avant d’être terrassé par la sécurité, tabassé et expulsé de la salle de presse du palais gouvernemental.

Publié dans Divers

Commenter cet article