Un sans-papiers dénoncé par la CPAM

Publié le par Pepshe


AFP

18/02/2009 | Mise à jour : 15:28 |


L'association Emmaüs a dénoncé aujourd'hui l'interpellation par la police de Helder Dos Santos, citoyen angolais sans papiers, dans les locaux de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de l'Yonne, et protesté contre "la délation" dont il aurait été l'objet de la part de la Caisse.

Dans un courrier adressé au directeur de la CPAM d'Auxerre et publié aujourd'hui dans le quotidien L'Yonne Républicaine, Hubert Trapet, président d'Emmaüs de l'Yonne, association qui hébergeait M. Dos Santos, affirme que "la police aurait été alertée par la CPAM".

M. Dos Santos "malade et gravement handicapé, était venu en toute confiance pour un rendez-vous pris le 3 février dernier avec vos services pour examiner son dossier social" et se renseigner sur l'aide médicale d'Etat (AME), écrit M. Trapet.

"Au lieu de cela, vos services ont appelé la police qui est venue procéder à son interpellation sur place", ajoute le président d'Emmaüs.

Et M. Trapet de "protester vivement contre une telle pratique de délation par la Caisse primaire (...), organisme porteur d'un idéal de solidarité à l'origine de la fondation de l'assurance sociale dans notre pays", conclut-il.

L'interpellation de M. Dos Santos a été confirmée de source judiciaire.

Publié dans Politique

Commenter cet article