Roselyne BACHELOT au tribunal, la justice donnera réponse le 25 janvier 2010.

Publié le par Pepshe

Etant donné que les médias mainstream préfèrent scandaliser la population française sur la revente des vaccins et évoquer son coût financier au lieu du bilan sanitaire, toute information sera bonne à prendre et à analyser.
Pour ma part j'ai directement appelé Christian Cotten comme pourrait le faire n'importe quel citoyen intéressé du sujet, et vous retransmets quelques informations.

grande-1796430-2444841Ce matin donc, lundi 4 janvier 2010, la Ministre de la Maladie Roselyne BACHELOT était assignée en référé au Tribunal de Grande Instance de Paris à 9h, concernant une plainte pour " empoisonnement à grande échelle ".
 
Selon Christian Cotten, les personnes du " côté des accusés " n'étaient pas franchement à l'aise, et que ce genre de démarche, même s'il n'aboutit pas réellement, les oblige à traiter le sujet officiellement. Il y a de grandes chances pour que le tribunal se déclare incompétent pour traiter cette affaire, sans doute avec excuse de ne pas maîtriser suffisamment de notions de médecine pour répondre avec partialité.
 
La séance a duré 1h20 et s'est bien déroulée. Chaque bord a pu dire ce qu'il avait à dire et c'est maintenant aux juges de donner leur réponse le
25 Janvier 2010. L'association Politique de Vie en a également appelé auprès du conseil d'Etat pour confirmer leur détermination.
 
Des journalistes de France 3 étaient bien présents, et des informations devraient quand sortir sur les antennes locales de France 3 de Pau, Toulouse et Bordeaux, pourquoi ces villes-là ? On peut quand même constater qu'à part la presse alternative, cet évènement a fait l'objet d'un blackout total de la part des médias, par contre le sujet devrait être abordé le 25 Janvier. Les journalistes présents sont sans doute conscients du sujet, et doivent alors se demander pourquoi leurs reportages et informations ne sont pas diffusées.
 
Bien sûr, il ne faut pas s'attendre à voir Roselyne accueillie chaleureusement à Fleury-Méreugis le 26 janvier, le gouvernement se donne 21 jours pour inventer une nouvelle parade et un catalogue de mensonges pour calmer la population. Cela dit, il se trouve dans une position très délicate où le peuple demande des comptes et il est obligé de répondre. Continuer à mentir peut lui faire gagner du temps, mais il perd de plus en plus de crédibilité.
 
Et le phénomène n'est pas isolé, les plaintes se multiplient depuis l'acte héroïque de Jane Bürgermeister. Evidemment, il y a toute une panoplie d'action entre une " démarche papier légale " et aller faire sauter les labos Baxter à la dynamite. Une victoire légale avec le peu de droits qu'il nous reste, en serait encore plus belle.

Source: RAMBAUD Simon
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article