Crise aux Antilles: Pourquoi Sarko s'est défilé pendant 30 jours

Publié le par Pepshe

La grande question que tout le monde se pose à propos de Sarkozy et la crise aux Antilles: Mais pourquoi a-t-il pris tant de temps pour réagir? Pourquoi Sarko s'est-il défilé pendant 30 jours?

La réponse, du moins une partie de la réponse se trouve peut-être dans les camouflets que lui ont infligés la Guadeloupe et la Martinique à plusieurs reprises. D'abord, les Antilles n'ont pas voté pour lui en 2007. Pas grand chose à voir? Peut-être. Mais il y avait eu aussi les déclarations de Lilian Thuram en 2005 à propos de sa volonté de passer le karcher dans les cités pour éliminer la racaille, les raclures. 

Rappelez-vous, ce n'est pas si vieux. Mais cela se passait en métropole.

Ajoutons à cela que le même Lillian Thuram a refusé un ministère de la diversité fin décembre 2008...Mais  Il y a eu surtout les prises de position des antillais sur la loi à propos des bienfaits de la colonisation que Sarkozy, président de l''UMP,  avait tenté de faire passer et que l'action des antillais avait réussi à faire abroger en urgence.

Humiliant pour le ministre de l'intérieur et chef de file de la droite la plus réac à l'époque.

Plus humiliant encore, son voyage à la Martinique annulé au dernier moment car ni Césaire ni le peuple ne voulaient le recevoir sur la terre martiniquaise...

Finalement, il vint quelques semaines plus tard, chapoté par ses amis de la Martinique : les békés... Ils lui apprirent même une phrase en créole histoire de faire bien.

Une chanson est née de ce voyage avorté et reporté : Sarko Kayé, cela signifie,  "Sarko s'est défilé" ou "Sarko s'est dégonflé".
Elle raconte les évènements qui ont conduit à ce camouflet. Une chanson qui devint le tube du carnaval 2006...
Pour les paroles en créole, c'est ici. Même sans bien connaître le créole, vous comprendrez.. Et vous comprendrez qu'il s'en sente encore sûrement bien courroucé au point encore de s'être dégonflé pendant 30 jours. Si, si!

Source: link

Publié dans Politique

Commenter cet article